Juin 2014 /235

Les coraux gagnent du terrain

Inauguration d’un nouvel espace corallien le 20 juin

CorauxNous avons tous déjà vu ou entendu parler du corail et des menaces qui pèsent sur cet écosystème fragile. En avons-nous néanmoins une connaissance exacte et précise ? Est-ce une plante, une pierre ou un animal ? Comment se nourrit-il ? Le nouvel espace permanent consacré aux coraux qui sera inauguré officiellement le 20 juin en soirée à l’Aquarium-Muséum répond à toutes ces questions.

Grâce à l’expédition scientifique belge menée à la Grande Barrière de corail en 1967 à l’initiative du recteur Marcel Dubuisson, l’Aquarium-Muséum de Liège possède à ce jour plus de 500 spécimens de squelettes de coraux. A l’époque, cet apport considérable a permis à la collection universitaire de s’imposer comme l’une des plus riches d’Europe. Dès 1972, près de 400 échantillons ont été exposés dans des vitrines dessinées par l’architecte Claude Strebelle en un espace nommé la “salle des Madrépores” située à l’entresol de l’Institut zoologique. Un an plus tard, la renommée de la collection (et de la fameuse expédition magnifiée dans un film, La Grande Barrrière de corail, qui connut un véritable succès, y compris hors de nos frontières) est telle qu’elle suscitera la visite officielle du roi Baudouin et de la reine Fabiola.

Face à face

40 ans plus tard, la “salle des Madrépores” a accueilli ses derniers visiteurs. L’équipe de l’Aquarium-Muséum a en effet jugé bon de redonner un second souffle aux spécimens inertes de coraux en les rapatriant dans la salle “Requins et récifs coralliens” et en les présentant face à face avec les spécimens vivants de telle sorte que le public puisse contempler les deux au même endroit. « La scénographie devenait désuète et les informations étaient incomplètes, explique Sonia Wanson, directrice adjointe de l’Aquarium-Muséum. Si notre mission est de conserver au mieux les spécimens et de les exposer, elle est aussi de transmettre des connaissances. Nous avons donc souhaité les remettre en valeur à travers un nouvel espace permanent. Nous  avons choisi les spécimens les plus remarquables, les plus emblématiques, les plus caractéristiques afin de sensibiliser tous les publics à la richesse, à la beauté, à la biologie étonnante, mais aussi à la fragilité de l’écosystème corallien, victime directe de l’activité humaine et du réchauffement planétaire. »

L’exposition baptisée “Coraux sous les tropiques. De la Grande Barrière d’Australie et d’ailleurs” conjugue ambition didactique et dispositif scénographique interactif. Ecrans tactiles, séquences vidéos, animations en 3D, maquettes, dessins et photographies : tout a été pensé et conçu pour permettre aux visiteurs de mieux cerner l’univers corallien. Depuis la complexité de son organisme, jusqu’à son mode de vie, sa nutrition, ou encore sa reproduction en eau chaude ou froide en passant par la formation d’un récif, tous ces aspects seront abondamment expliqués et documentés.

Information rime avec sensibilisation

L’accent est également mis sur la sensibilisation du public aux facteurs environnementaux qui menacent les récifs. « Différentes associations tentent de reconstruire des récifs endommagés en réimplantant des polypes par bouturage. Nous nous sommes inspirés de cette pratique en proposant au public de participer à la reconstruction d’un récif corallien avec des blocs d’assemblage en maïs qui seront vendus en petits sachets. Cette action durera jusqu’en novembre et tous les bénéfices générés seront reversés à l’association Reefscaperr basée aux Maldives. Cette initiative participative que nous poursuivons montre que même si on ne vit pas sous les tropiques, on peut aussi contribuer à la préservation des récifs coralliens », expose Sonia Wanson, coordinatrice de l’ensemble du projet.

Un catalogue illustré de dessins originaux ainsi que de photographies des spécimens de la collection sera mis en vente pour les visiteurs désireux d’en apprendre davantage. Les textes contenus dans l’ouvrage seront téléchargeables sur le site internet de l’Aquarium, de même que des fiches pédagogiques qui seront à la disposition des enseignants.

L’inauguration du nouvel espace le vendredi 20 juin recèlera de belles surprises : « La nocturne de l’Aquarium aura lieu en même temps et ce sera dès lors une nocturne tropicale avec au programme le nourrissage des animaux par l’équipe animalière, des commentaires de l’équipe scientifique, des animations musicales sur le thème des tropiques et la présentation de l’exposition. »

Coraux sous les tropiques

Exposition permanente située dans la salle “Requins et récifs coralliens” de l’Aquarium, quai Van Beneden 22, 4020 Liège.
Ouverture en semaine de 9 à 17h, le week-end (et pendant les vacances) de 10 à 18h. Possibilité de visites animées, d’ateliers pour les classes de 3e à la 6e primaire.
L’exposition est quadrilingue : français, néerlandais, allemand et anglais.

Contacts : tél. 04.366.50.21, site www.aquarium-museum.be

Marjorie Ranieri
Photos : J. Ninane
Sur le même sujet :
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°269
Éric Tamigneaux vient de recevoir le prix ACFAS Denise-Barbeau
D'un slogan à l'autre
Résultats de l'enquête auprès de "primo-arrivants" en faculté des Sciences
21 questions que se posent les Belges
Le nouveau programme fait la part belle à l’histoire de la cité
Panorama des jobs d'étudiants