Novembre 2014 /238

Homo informaticus

Du neuf à la Maison de la métallurgie

ClavierLa Maison de la métallurgie et de l’industrie de Liège a un triple objectif : l’étude, la conservation et la valorisation du patrimoine culturel scientifique, technique et industriel. Dans les années 90, le fonds du musée s’est enrichi de nouvelles pièces issues de la collection de la “IBM Gallery” qui ont débouché sur la création d’un espace permanent consacré à l’histoire de l’informatique, unique en Wallonie. « Le musée a acquis plus de 800 pièces qui sont des témoignages de l’ère numérique dans laquelle nous évoluons. Parmi elles, on retrouve des machines comme la tabulatrice de Herman Hollerith, un ancêtre de l’ordinateur conçu pour recenser la population américaine en 1890 », explique Céline Ruess, responsable scientifique en charge du projet.

L’exposition Homos informaticus complète et renouvelle la salle informatique ; elle a l’ambition, selon Céline Ruess, d’attirer un plus large public : « L’informatique occupe une grande place dans notre quotidien. Nous avons tous des souvenirs qui y sont liés, même s’ils diffèrent. La visite de l’exposition est une activité intergénérationnelle, elle permet de croiser les vécus. Un senior se rappellera peut-être des premières machines utilisées dans les usines alors qu’un adolescent reconnaîtra les tablettes tactiles. »

SourisL’exposition ne s’adresse donc pas qu’à des pros en la matière. Au contraire, elle a été imaginée par l’équipe scientifique sur un mode participatif et ludique à destination de toute la famille. Structurée en six espaces, elle permet d’appréhender les usages et les habitudes engendrés par notre société de l’information sous de multiples facettes : l’habitat, l’environnement, la culture, le travail, etc. Le parcours repose essentiellement sur des panels explicatifs, avec quelques vidéos et bandes sonores, mais il est aussi ponctué de moments plus interactifs où le public peut réagir face aux objets familiers. Le spectateur pourra, par exemple, livrer des anecdotes personnelles en les déposant sur la page facebook de l’exposition. A côté des explications scientifiques et objectives, le visiteur pourra également prendre connaissance des extraits tirés du journal de fouille d’archéologues ayant découvert les outils informatiques de notre civilisation en l’an 3015. Il peut alors interagir en infirmant ou en confirmant les hypothèses émises par les spécialistes bien décidés à percer ces mystères.

Conçue pour sensibiliser le public au patrimoine numérique et à son histoire, l’exposition espère aussi éduquer à la technologie actuelle, faire prendre conscience de ses enjeux et susciter la réflexion.

Exposition Homo informaticus

Du 2 décembre 2014 au 30 novembre 2015, à la Maison de la métallurgie et de l’industrie de Liège,
boulevard Raymond Poincaré 17, 4020 Liège.

Contacts : tél. 04.342.65.63, courriel info@mmil.be, site www.mmil.be

Marjorie Ranieri
Photos © MMIL
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°269
Éric Tamigneaux vient de recevoir le prix ACFAS Denise-Barbeau
D'un slogan à l'autre
Résultats de l'enquête auprès de "primo-arrivants" en faculté des Sciences
21 questions que se posent les Belges
Le nouveau programme fait la part belle à l’histoire de la cité
Panorama des jobs d'étudiants