Avril 2015 /243

Le projet Value Added

L’exemple du parc de la Chartreuse

ChartreuseTableauLa planification, l’aménagement et la gestion des espaces verts en milieu urbain sont des questions prises à bras le corps par la ville de Liège et son Université dans le cadre de “Value Added”1. Un projet européen lancé en 2012, et dont la conférence de clôture se déroulera à Liège les 21 et 22 avril prochains. 12 partenaires du Royaume-Uni, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique se sont concentrés sur le réaménagement d’espaces verts pilotes en intégrant la participation des habitants et des acteurs locaux à la démarche. À Liège, c’est le parc de la Chartreuse qui a été choisi : 20 hectares riches en histoire, mais dont l’absence de gestion entretenait aussi un sentiment d’insécurité.

Démarche participative

ChartreuseVEn rejoignant le projet, et consciente de l’enjeu des espaces verts urbains en Wallonie, Christine Ruelle, du groupe de recherche Lema à l’ULg2, a spontanément impliqué la ville de Liège : « Le parc de la Chartreuse s’est vite imposé comme un laboratoire idéal. » Sensibilisée par la pression d’associations locales, la Ville y entamait l’aménagement de trois sentiers balisés3. L’appel du pied de l’ULg était une belle opportunité pour aller plus loin. « L’un des principaux objectifs du projet Value Added était d’amener les pouvoirs publics à travailler de manière plus participative », déclare la chercheuse. Une volonté qui s’est matérialisée par différentes approches et démarches de concertation (enquêtes, ateliers, marches exploratoires, etc.), lesquelles ont permis l’élaboration d’un plan d’action au printemps 2013. La mobilisation du public s’est également faite aussi large que possible, intégrant des populations qui n’ont pas souvent voix au chapitre : les jeunes par exemple, qui ont été associés via des écoles du quartier, ou encore les primo-arrivants contactés via l’ASBL “Le monde des possibles” qui leur propose des formations.
Avec 350 000 euros de budget d’investissement (co-financés par l’Europe et la Région), il a bien fallu définir des priorités. « Le plan d’action élaboré avec les citoyens prévoyait de se focaliser d’abord sur les entrées, pour les rendre plusvisibles, et améliorer l’accessibilité du parc. Des zones de convivialité y ont été aménagées et constituent des interfaces entre le domaine et les quartiers qui l’entourent », détaille Christine Ruelle. Une autre priorité concernait la restauration de la grotte du parc des Oblats et l’aménagement de la dalle jouxtant la lande aux aubépines, avec notamment des équipements sportifs. « Les gradins permettront aux gens de se reposer ou de regarder d’autres jouer ; ils permettront aussi d’organiserdes petits événements, des spectacles, etc. L’aménagement reste cependant léger et préserve le caractère multifonctionnel du lieu », se réjouit-t-elle.

ChartreuseMurNouvelle dynamique

Photo : Camille Feldmann - 1er master pub, Aca - sup Liège

Au-delà du soutien méthodologique et pratique apporté à la Ville pour organiser le processus participatif, le Lema et Ecogeo4, les deux services impliqués dans le projet, endossent également un rôle d’évaluation. « Nous analysons l’intérêt de s’investir dans une telle démarche. La participation est reconnue pour améliorer la qualité d’un projet, parce qu’il devient le fruit d’une concertation et d’une confrontation entre différentes attentes et points de vue, mais elle représente également un coût, en termes d’investissement humain, de ralentissement des procédures, etc. Elle peut aussi générer de nombreux bénéfices indirects, notamment au niveau de la cohésion sociale, de la création de nouveaux partenariats, de dynamiques d’autogestion, d’apprentissages, etc. » Plus essentiel encore, la dynamique participative pourrait augmenter les chances de viabilité d’un projet sur le long terme. Financées pour trois ans, les initiatives proposées autour de la Chartreuse touchent à leur fin. « Ce projet n’est qu’une étape dans la vie du site. Notre ambition est d’amorcer une dynamique, que d’autres initiatives viennent s’y greffer et fassent vivre le lieu. Nous espérons aussi avoir amorcé une réflexion sur la planification et la gestion des espaces verts urbains en Wallonie », conclut Christine Ruelle.

ChartreuseDalle1 www.value-and.com
2 www.lema.ulg.ac.be
3 Une carte interactive de ces sentiers est consultable sur le site www.liege.be/environnement/la-chartreuse/infos-pratiques
4 www.ecogeo.ulg.ac.be

Créer de la valeur ajoutée au travers de la participation

Conférence finale du projet Interreg IVB “Value Added”, les 21 et 22 avril, au Palais des congrès de Liège, esplanade de l’Europe 2, 4020 Liège.

Informations sur le site www.value-and.com

 

Philippe Lecrenier
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°269
Éric Tamigneaux vient de recevoir le prix ACFAS Denise-Barbeau
D'un slogan à l'autre
Résultats de l'enquête auprès de "primo-arrivants" en faculté des Sciences
21 questions que se posent les Belges
Le nouveau programme fait la part belle à l’histoire de la cité
Panorama des jobs d'étudiants