Octobre 2015 /247

Voyage au coeur de la biodiversité

Equipements remarquables

Observatoire des plantes, arboretum, galerie et jardin botanique ou du monde : les Espaces botaniques universitaires regroupent plusieurs sites au Sart-Tilman et au centre-ville. Focus sur une des richesses insoupçonnées de notre Université.

Plantes2Saviez-vous qu’il existe, au sein de notre Alma mater, un endroit où l’on peut traverser les quatre coins du globe en 80 minutes, passant ainsi tour à tour du climat tempéré au climat méditerranéen, du tropical au désertique ? Un voyage climatique certes, mais pas seulement, car avec le grand nombre d’espèces – 3000 environ – que compte l’Observatoire du monde des plantes (OMP) au Sart-Tilman, ce sont tous nos sens qui sont en éveil. « Nous possédons notamment une des plus grandes collections de plantes carnivores. Dans un autre registre, on peut également citer la collection historique d’aquarelles du botaniste liégeois Édouard Morren », remarque Sophie Pittoors, administratrice déléguée et secrétaire des Espaces botaniques universitaires.

Expositions plurielles

L’Observatoire du monde des plantes est en effet l’endroit idéal, que l’on soit botaniste en herbe ou chercheur chevronné, pour expérimenter toutes les subtilités de l’histoire évolutive des plantes et approcher de près des espèces aux mécanismes biologiques exceptionnels. Mais les autres implantations ne sont pas en reste, et notamment celles du centre-ville. Petits poumons verts situés derrière l’Institut de zoologie, les Jardins du monde, par exemple, permettent aux citadins de s’évader en pleine nature, de déambuler entre des plantes d’origines diverses et représentatives, comme son nom l’indique, de plusieurs types de jardins dans le monde. « Je pense que notre originalité vient de la spécificité de chacune de nos implantations ainsi que de la diversité des activités qui y sont développées, poursuit le directeur Patrick Motte. En les adaptant en fonction de l’auditoire, nous tentons de toucher un maximum de personnes – le grand public, les étudiants de tous les cycles (du maternel au supérieur), les chercheurs, les experts –, de les sensibiliser au monde végétal et de partager avec elles les connaissances les plus actuelles en matière de biologie. »
Plantes1Pour ce faire, l’équipe, véritablement passionnée par la diffusion des sciences, ne ménage ni ses efforts ni sa créativité. Afin de proposer à ses visiteurs des points d’approche multiples mais toujours bien ancrés dans leur quotidien, elle n’hésite pas à jeter des ponts entre la biologie végétale et les autres disciplines. L’OMP possède, par exemple, une station météo installée et gérée par le laboratoire de climatologie de l’ULg. Celle-ci sera d’ailleurs très prochainement intégrée à un circuit pédagogique afin de souligner le rapport entre climat et biodiversité. L’OMP s’est également associé à l’Institut de pharmacie pour créer un jardin de plantes médicinales et a notamment accueilli “Papillons en liberté”, une exposition d’un nouveau genre organisée en collaboration avec l’insectarium Hexapoda et le laboratoire d’entomologie de Gembloux Agro-Bio Tech ULg. Un véritable succès qui devrait être renouvelé en 2016.

Approche pédagogique

Si les sciences ont la part belle, l’architecture, les arts plastiques, la photographie et la gastronomie sont également bien présentes. « Cette interdisciplinarité trouve sa concrétisation dans l’intégration du pôle muséal L’Embarcadère du savoir et s’illustrera encore davantage lors de la saison 2015-2016 », précise le Pr Motte. Grâce au dynamisme mis en oeuvre pour la valorisation d’un patrimoine exceptionnel, à des sites aux attraits indéniables et à la mise sur pied d’activités multiples et spécifiques, les Espaces botaniques universitaires peuvent s’enorgueillir d’être devenus une entité pédagogique, scientifique et touristique incontournable.

“Lumière, besoin vital du monde végétal”

Exposition jusqu’ au 21 juin 2016 (ticket combiné OMP-Aquarium Muséum-Hexapoda).

Informations sur le site www.espacesbotaniques.ulg.ac.be

Pour rappel, au sein de l’OMP, une salle de cours est accessible pour tous les membres du personnel.

Martha Regueiro
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°268
Lina Rixgens, étudiante sportive
Duo de photos au musée Curtius
Entretien avec Rudi Cloots sur les projets de l'ULiège en matière de recherche
ULiège Career Center
Vers une réforme du Livre II du Code civil
L’essayer, c’est l’adopter
Actualité
Actu

Un dossier du numéro d'automne de Voix Solidaires, le magazine d’UniverSud, sur les politiques, nationales, européenne et universitaire, dans ce domaine.