October 2017 /267

L’Université en mouvement

Plan stratégique

Le 13 septembre dernier, le conseil d’administration a voté la mise en place du plan stratégique qui se traduit, notamment, par un investissement de 66 millions d’euros en cinq ans.

Afin de faire face à un monde de plus en plus complexe et en transition, afin de redéployer l’action de l’Université au cœur de cette société en changement, les autorités de l’ULiège ont élaboré un plan stratégique pour notre Alma mater. Contenant une série de mesures à mettre en œuvre à court et à moyen termes, ce plan repose sur les trois missions de l’Université : former, mener une recherche d’excellence et construire une Université ouverte sur la cité et la société. Parallèlement, les autorités entendent favoriser les parcours de chacun des membres de l’Institution tout en créant une communauté respectueuse de sa diversité et de son environnement, en dialogue avec la société. Si plusieurs décisions concernent l’entretien des bâtiments, le renouvellement des équipements, les chercheurs et logisticiens, le personnel, etc., trois mesures phares ont particulièrement retenu l’attention.

NUMÉRIQUE FIRST

Drapeaux02L’adaptation de l’enseignement aux défis de demain est manifestement l’une des grandes priorités définies par le recteur Albert Corhay et le collège rectoral. Développer les MOOCs, favoriser l’insertion du numérique dans les cours, renforcer le mobile learning, accompagner les professeurs dans cette évolution ne sont que quelques exemples pris dans un ensemble cohérent d’actions. L’enjeu est décisif et l’Université est bien décidée à relever le défi. « Ce qui explique l’investissement massif en faveur des infrastructures de “Smart Learning” », confirme le Recteur.

Au service de cette politique, plusieurs propositions ont été avalisées par le conseil d’administration. « Nombre de chantiers sont déjà en cours, rappelle Albert Corhay, l’extension des bâtiments de HEC Liège, l’aménagement des amphithéâtres du futur au Val-Benoît (y compris un centre de simulation et de réalité virtuelle), la mise en place d’un “Student global center” à la galerie Opéra, la construction d’un bâtiment rue de Pitteurs pour les traducteurs-interprètes. Quatre autres implantations conforteront ce premier réseau interconnecté : un e-learning center place du 20-Août, une “newsroom” dans l’ancienne Grand-Poste, de nouvelles infrastructures en faculté d’Architecture, un “fablab” sur le campus du Sart-Tilman. »

Ainsi sera constitué, aux alentours de 2022, un véritable maillage numérique universitaire dans la ville, lequel participera à irriguer la Cité ardente de nouveaux savoirs. Une décision qui s’inscrit pleinement dans une deuxième ambition du plan, celle de nouer des liens forts avec la ville. Un institut “villes et territoires” verra d’ailleurs le jour, ainsi qu’un “pôle citoyenneté” destiné tant à relier les nombreuses initiatives développées par l’Université en matière de citoyenneté et d’innovation que celles en provenance de la société extérieure. La Maison des sciences de l’homme assurera la coordination de ce pôle afin de contribuer à la diffusion des savoirs et de rencontrer les demandes de la cité.

Drapeaux01EDUCATION

Autre mesure importante aux yeux du Recteur : la création d’une faculté d’Éducation et de Formation. « Mon souhait est de donner plus de poids encore à la pédagogie dans le cursus universitaire. Et d’assurer aux futurs professeurs une formation transversale plus solide en la matière. Pour cela, il faut rassembler dans un lieu unique les programmes, organes, centres et autres instances qui s’occupent d’enseignement. Je pense notamment au département des Sciences de l’éducation, au Cifen, à l’Ifres, etc. »

Ce projet de réforme, confirme Albert Corhay, est étroitement lié à un avant-décret proposé par le ministre Jean-Claude Marcourt concernant la formation initiale des enseignants (FIE). « Dans l’hypothèse où ce décret serait adopté, les formations d’enseignants actuelles en Haute école pédagogique (du préscolaire au secondaire inférieur) s’étendront sur quatre ans, soit un bachelier suivi d’un master de 60 crédits organisé en codiplomation avec l’Université », résume-t-il.

* www.news.uliege.be/planstrategique

Patricia Janssens
Photos : J.-L. Wertz
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°268
Lina Rixgens, étudiante sportive
Duo de photos au musée Curtius
Entretien avec Rudi Cloots sur les projets de l'ULiège en matière de recherche
ULiège Career Center
Vers une réforme du Livre II du Code civil
L’essayer, c’est l’adopter
Actualité
Actu

Un dossier du numéro d'automne de Voix Solidaires, le magazine d’UniverSud, sur les politiques, nationales, européenne et universitaire, dans ce domaine.