October 2017 /267

Améliorer le bien-être en entreprise

Chez les sportifs convaincus, les phrases pourraient avoir tendance à résonner comme des anaphores. Coach sportif dans une salle de fitness, préparateur physique pour un club de foot, professeur d’éducation physique dans le secondaire… Laurent Closset ne fait pas exception pour qui l’inactivité physique est un fléau. « Or pratiquer une activité physique régulière présente des enjeux sanitaires et sociaux énormes », n’hésite pas à marteler ce diplômé de l’Alma mater, en sciences de la motricité. Alors, pour contribuer à l’effort de guerre contre l’oisiveté, une fois son master empoché en 2015, il décide de mettre sur pied un projet alliant santé, bien-être et sport dans le milieu de l’entreprise. Cela, avec un autre ancien étudiant issu de la même promotion : Christopher Russo. « On a vu qu’il existait un business de ce type aux États-Unis dans des entreprises comme Google, Coca-Cola ou Facebook. On s’est lancé dans le concept ! »

MANAGEMENT

Peche-TeamProposer à ses employés des solutions afin de pratiquer une activité physique journalière est un nouveau style de management qui a fait ses preuves dans d’autres pays également. Selon nos deux coachs, l’économie réalisée par une société qui investit dans un programme de bien-être atteint quatre fois l’investissement de départ. Alors, concrètement, Laurent et Christopher proposent des formations, des ateliers de sensibilisation, du teambuilding, des aménagements et audits sportifs ainsi que du coaching en entreprise. L’ASBL “Pêche” (c’est le nom de leur jeune structure juridique) propose notamment d’assurer la promotion d’un style de vie actif et fournit aussi des conseils en matière de nutrition, en expliquant les recommandations en matière d’activité physique. La théorie est appuyée par une animation définie suivant la disponibilité logistique de la structure qui les accueille. « Souvent, la demande émane d’un chef d’entreprise, lui-même sportif, qui souhaite proposer une heure de sport pendant le temps de midi à ses employés. Cela, en leur concédant une demi-heure supplémentaire pour pouvoir manger. La gratuité de la proposition motive une partie des gens. Mais on les attire aussi en mettant en avant le bien-être que cela va leur procurer », résume Laurent Closset.

Dans les activités proposées, pas question de nourrir le cliché du sportif musculeux qui soliloque sur son appareil de musculation. « C’est la course à pied qui fonctionne le mieux, avec un coach habitué à prendre en charge des niveaux différents grâce à des systèmes d’intervalles. » Mais il est nécessaire que l’entreprise dispose d’au moins une douche et que les participants aient des horaires et fonctions compatibles. Autres propositions, une à deux fois par semaine : yoga, renforcement musculaire, relaxation, marche nordique, abdos-fessiers… « Ce type d’initiative peut conduire à une augmentation de la productivité, à une réduction de l’absentéisme et à une diminution des coûts en soins de santé », argumente notre interlocuteur. Sans compter le bien-être rémanent ressenti le reste de la journée.

MANGER MIEUX, BOUGER PLUS

Il reste que Pêche, dont l’objectif n’est donc pas encore vraiment lucratif, rencontre quelques difficultés à convaincre les dirigeants de sociétés visées qui ne se montrent malheureusement pas toujours des plus réceptifs. Mais nos entrepreneurs bénéficient du soutien de Meusinvest (invest public de la province de Liège), grâce à leur hébergement par le VentureLab, l’éco-système de soutien à l’entrepreneuriat destiné à tous les étudiants et aux jeunes diplômés des institutions de l’enseignement supérieur du pôle académique Liège-Luxembourg. De quoi les porter un peu dans leur croisade en faveur du “manger mieux et bouger plus”.

* www.peche-sante.be

Fabrice Terlonge
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°268
Lina Rixgens, étudiante sportive
Duo de photos au musée Curtius
Entretien avec Rudi Cloots sur les projets de l'ULiège en matière de recherche
ULiège Career Center
Vers une réforme du Livre II du Code civil
L’essayer, c’est l’adopter
Actualité
Actu

Un dossier du numéro d'automne de Voix Solidaires, le magazine d’UniverSud, sur les politiques, nationales, européenne et universitaire, dans ce domaine.