Décembre 2017 /269

Les rouages de l’innovation

Exposition “Arts mécaniques”

ArtsMecaniques02L’exposition “Arts mécaniques” explore le rôle de l’Université dans le développement du tissu industriel liégeois. À la Maison de la métallurgie et de l’industrie de Liège, jusqu’au 2 décembre 2018.

Si l’heure est au questionnement face au développement parfois irrémédiable des nouvelles technologies au sein de nos sociétés, une plongée dans le passé nous apprend que, de tout temps, l’homme a dû faire face à ce genre de défi en repensant son rapport au monde et aux outils. En atteste le profond bouleversement induit par la Révolution industrielle dans le bassin liégeois et les répercussions en cascade dans la formation universitaire. Une situation qui fait écho à la mutation décisive que l’avènement du numérique impose de facto au monde de l’enseignement, aujourd’hui.

« Face aux développements techniques, il a fallu repenser les filières d’études au début du XIXe siècle, observe Céline Ruess, en charge des nombreuses expositions de la Maison de la métallurgie et de l’industrie de Liège. La faculté des Sciences appliquées est née de l’impérieuse nécessité de former des ingénieurs pour des mines et usines modernes. On avait besoin d’un nouvel enseignement pour participer à ce nouveau monde industriel qui transfigura le paysage liégeois. »

De prime abord, on voit peu le rapport entre les perfectionnements de la machine à vapeur et les technologies d’aujourd’hui. Mais la filiation est pourtant bel et bien là. L’exposition temporaire – associée aux commémorations du bicentenaire de l’ULiège et des établissements Cockerill à Seraing – explore trois axes : les relations entre nouvelles technologies et évolution de la société, la valorisation des collections universitaires, dont des modèles cinématiques de type Reuleaux de la fin du XIXe siècle et, au final, le volet didactique qui montre aux plus jeunes quelques principes de transmission du mouvement. La cinématique (étude du mouvement) entre par exemple dans la robotique contemporaine. « Le Pr Victor Dwelshauvers-Dery fut également un pionnier en matière de thermodynamique dans les années 1870, rappelle Céline Ruess. L’ULiège est aujourd’hui encore une référence internationale pour le développement des “ORC” ou machines à cycle de Rankine organique, une réactualisation des machines à vapeur. »

ArtsMecaniques01Si les étudiants du secondaire ont sans doute déjà visité l’exposition permanente de la Maison de la métallurgie et de l’industrie située dans le quartier du Longdoz avec son haut-fourneau de 1693 transplanté, sa dynamo inventée par Zénobe Gramme et sa baignoire de voyage en zinc de Napoléon, ils ignorent peut-être que le parcours muséal s’étend sur 2500 m2 et que les expositions temporaires se succèdent chaque année dans le cadre d’un programme coordonné par l’Embarcadère du savoir.

L’exposition “Arts mécaniques”, inaugurée le 15 décembre, montrera ainsi comment l’université de Liège, les entreprises et les Liégeois ont fait face au profond renouveau incarné par les usines métallurgiques et mécaniques qui ont supplanté les moulins et la zone champêtre du quartier du Longdoz. Penser le présent pour relever les défis du “Nouveau Monde”, voilà qui est décidément inscrit au cœur de la Cité ardente.

Exposition “Arts mécaniques. Les rouages de l’innovation”

Jusqu’au 2 décembre 2018, à la Maison de la métallurgie et de l’industrie de Liège, boulevard Raymond Poincaré 17, 4020 Liège.

* www.mmil.ulg.ac.be

 

Aliénor Petit
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°269
Éric Tamigneaux vient de recevoir le prix ACFAS Denise-Barbeau
D'un slogan à l'autre
Résultats de l'enquête auprès de "primo-arrivants" en faculté des Sciences
21 questions que se posent les Belges
Le nouveau programme fait la part belle à l’histoire de la cité
Panorama des jobs d'étudiants