Juin 2012 /215

Congrès européen d’ichtyologie en juillet

CarpesL’université de Liège a une longue tradition de recherche scientifique sur les milieux aquatiques au sens large, et sur les poissons en particulier. Elle possède de surcroît un formidable outil avec l’Aquarium, dont on célébrera en novembre prochain le 50e anniversaire de l’ouverture au public. Il ne faut pas chercher plus loin les raisons pour lesquelles la Société européenne d’ichtyologie (branche de la zoologie qui traite des poissons) tiendra la 14e édition de son congrès cette année à Liège.

Plus de 300 scientifiques, doctorants et étudiants, provenant d’une quarantaine de pays, participeront à cet événement qui se déroulera du 3 au 8 juillet prochain à l’Institut Van Beneden, en bord de Meuse. Figurent au programme des lectures d’invités de réputation internationale, deux symposiums consacrés au cerveau du poisson et aux poissons fossiles ou encore la présentation de travaux d’étudiants et de doctorants, dont les mieux cotés seront récompensés. Toutes les disciplines qui traitent du poisson seront représentées, de la génétique à l’écologie en passant par la morphologie, le comportement, la virologie ou les aspects d’évolution. Pour organiser et coordonner ce 14e congrès européen d’ichtyologie, l’ULg bénéficie notamment du soutien financier de la Région wallonne et du Fonds national de la recherche scientifique (FNRS), ainsi que du concours de l’Aquarium et d’autres laboratoires belges (Musée de Tervuren, université de Gand, les Facultés universitaires de Namur) et étrangers.

Le congrès, qui coïncidera avec le départ du Tour de France de la province de Liège, est une occasion de rappeler que l’ULg est reconnue au niveau international pour sa recherche fondamentale et appliquée en ichtyologie, et plus largement dans le domaine aquatique. Historiquement, cette discipline s’est fédérée autour de deux laboratoires : l’unité de biologie du comportement et l’unité de morphologie fonctionnelle et évolutive, dirigées aujourd’hui respectivement par le Pr Pascal Poncin et Eric Parmentier, chargé de cours, chevilles ouvrières de l’organisation du congrès. « Depuis une dizaine d’années, se sont ajoutées d’autres équipes qui s’intéressent au modèle du poisson dans divers domaines comme la génétique, la toxicologie, la virologie ou l’hydrobiologie, précise le Pr Poncin. L’ULg a par ailleurs développé, en collaboration avec Namur, le Centre de formation et de recherches en aquaculture (Cefra) à Tihange. A présent, l’objectif est de rassembler toutes ces expertises dans une structure officielle, autour des vitrines que sont le Cefra et l’Aquarium. L’organisation du congrès de la Société européenne d’ichtyologie préfigure en quelque sorte cette entité commune. »

Parmi les divers travaux réalisés à l’ULg, citons par exemple ceux sur les émissions de sons par les poissons (Pr Eric Parmentier), sur le vaccin contre le virus herpès de la carpe (Pr Alain Vanderplasschen), sur les zebrafishs (Marc Muller et Marie Winandy) ou encore sur le retour du saumon dans la Meuse (Jean-Claude Philippart). L’ULg est aussi connue pour ses infrastructures : l’Aquapôle, la station océanographique de Calvi (en Corse) et, bien sûr, l’Aquarium-Muséum. Créé sous l’impulsion du recteur Marcel Dubuisson et ouvert au public le 12 novembre 1962, l’Aquarium est le musée le plus visité de Wallonie avec plus de 80 000 personnes par an. On y trouve 2500 poissons (mais aussi des reptiles) de 250 espèces différentes, répartis dans 46 bassins. « L’Aquarium joue à merveille le rôle d’interface entre la recherche tous azimuts et le grand public. C’est un très bel outil didactique », tient à rappeler Pascal Poncin.

Eddy Lambert

Congrès européen d’ichtyologie

Du 3 au 8 juillet, à l’Aquarium-Muséum de Liège, quai Van Beneden 25, 4020 Liège.

Contacts : tél. 04.366.50.81, courriel eci-14@ulg.ac.be, site www.eci-14.ulg.ac.be

Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°269
Éric Tamigneaux vient de recevoir le prix ACFAS Denise-Barbeau
D'un slogan à l'autre
Résultats de l'enquête auprès de "primo-arrivants" en faculté des Sciences
21 questions que se posent les Belges
Le nouveau programme fait la part belle à l’histoire de la cité
Panorama des jobs d'étudiants